Présentation de l'atelier

Présentation rapide de la tranche d'âge CM1-CM2

Le parcours Magic Makers pour les CM1-CM2 permet aux makers de développer leur créativité, leur logique et leur capacité d'abstraction afin qu'ils aient les clés de compréhension nécessaires à la création de projets ambitieux pour eux-mêmes.

Toute l'année, 1h30 par semaine en petits groupes, les makers développent avec l'animateur qui les coache leur capacité à maîtriser les principes clés de la création numérique et les notions phares de la programmation afin de les mobiliser dans une multitude de projets d'une à 3 séances de plus en plus complexes. Ils découvrent de nombreux domaines de création différents dont l'accès leur est facilité grâce à des outils comme Scratch (ou ressemblants) afin de mettre l'accent sur la construction du raisonnement logique et algorithmique.

Dans ce parcours, ils conçoivent des jeux vidéo, s'initient à la réalisation d'animations, créent des graphismes pour alimenter leurs jeux et leurs animations, modélisent des formes en 3D, programment des jeux augmentés par de l'électronique et créent des circuits électroniques. Ils utilisent Scratch comme langage de programmation à travers tous ces domaines de création pour asseoir leurs compréhension de la programmation et construire leur compétences sans avoir à apprendre d'autres syntaxes.

Les activités phares de l'année

  • Programmer une large gamme de projets grâce au logiciel Scratch : jeux, animations, stop motion, réalité augmentée
     
  • Coder sur Scratch des objets simulant un effet 3D
     
  • Programmer des constructions dans Minecraft
     
  • S'initier à l'électronique et à la création de circuits programmables grâce à la carte Micro:bit
     
  • Utiliser des composants électroniques (servomoteurs, LED, boutons) pour comprendre la notion de circuit, de conductivité, de composant.
     
  • Modéliser des objets et des univers en 3D sur 3D Slash
     
  • Créer des ressources en dessin vectoriel et en pixel art
     
  • Animer, image par image, des personnages et univers en 2D

 

L’ATELIER EN IMAGE

À qui s'adresse cet atelier ?

  • Pour débuter en programmation créative ? Débuter en programmation créative et en création numérique à cet âge là est idéal. C'est la tranche d'âge à partir de laquelle les makers commencent à assembler les notions élémentaires qu'ils apprennent pour composer des projets complets. Le cursus de l'atelier hebdomadaire CM1-CM2 permet aux makers de se sentir en sécurité et en capacité de se lancer dans des projets de programmation créative qui les motivent et de construire des bases solides en programmation.

  • En changeant de tranche d'âge ? Les makers venant des ateliers Magic Makers destinés à la tranche d'âge CE1-CE2 s'épanouiront dans cet atelier car ils pourront mobiliser les connaissances pour lesquelles ils ont développé une compréhension intuitive les années précédentes pour créer des projets structurés. L'instinct qu'ils ont acquis pour les usages de Scratch et les notions de programmation leur permettra de créer avec aise les projets qu'ils imaginent.

  • En restant dans la même tranche d'âge que l'an dernier ? Enfin les makers qui reviennent pour une deuxième année trouveront dans cet atelier l'espace pour faire des passerelles entre leurs acquis et ainsi créer des projets ambitieux. Ils pourront aussi explorer des techniques algorithmiques poussées sur Scratch qui les prépareront aux outils avancés qu'ils pourront voir dans les ateliers hebdomadaires pour collégiens.

 

Approche pédagogique
dans la tranche d'âge CM1-CM2

  • Selon les apprentissages du développement de l'enfant, les capacités de mémoire, d'attention et de concentration des enfants à partir de 9 ans (CM1) augmentent de manière notable et ils développent pleinement leur compréhension de la syntaxe (l’organisation des mots dans la phrase).

  • À l'école cela se manifeste par des cours plus longs et plus intenses et on leur demande de produire des rendus plus construits. C'est par exemple l'âge ou l'enfant est en mesure d'écrire une véritable histoire.

  • Chez Magic Makers, leur compréhension de la syntaxe nous permet d'aborder plus formellement l'algorithmique. De plus, on tire partie de leurs capacités de concentration et mémorisation accrues pour construire un cursus qui leur permet d'accumuler des connaissances et les combiner pour créer des projets de plus en plus intéressants.

 

Pourquoi Scratch chez les CM1-CM2 ?

Scratch, un outil pour renforcer sa compréhension de la programmation

L'objectif du parcours pour les CM1-CM2 est de sortir de l'éveil à la programmation et enclencher une accumulation de notions et de pratiques en programmation et en création numérique. Pour permettre cette accumulation de notions, nous avons choisi d'utiliser un outil central de création numérique et de programmation : Scratch. Cette quasi unicité de logiciel de création permet aux makers de CM1-CM2 d'apprendre des concepts très divers sans avoir à réapprendre les usages d'un nouveau logiciel ou la syntaxe d'un nouveau langage de programmation à chaque fois.

Scratch est un outil de programmation visuelle créé et maintenu par le MIT Media Lab, un laboratoire de la prestigieuse université américaine MIT. Il est avant tout un outil de création et de programmation créative où chacun peut créer ce qui lui plaît, et dans lequel il n'y a pas de notion de bon ou de mauvais projet. En plus d'être un outil de création, Scratch est aussi une communauté et on peut retrouver des millions de projets et voir le code qui a permis de les créer. Enfin, Scratch est un outil conçu pour l'apprentissage : comme il ne peut pas y avoir d'erreur qui empêche le lancement d'un projet, le maker est dans un environnement sécurisant qui pousse à se lancer dans la création. La visualisation immédiate de ce que l'on code, crée une boucle de retour rapide qui permet d'itérer rapidement. Tout cela incite au tâtonnement expérimental comme théorisé par Freinet.

 

Un outil pour tous les niveaux et toutes les envies

L'équipe Scratch du MIT Media Lab ont conçu Scratch en accord avec une vision : créer un outil avec un plancher bas qui est accessible au plus grand nombre, un outil avec un plafond haut qui permet des créations complexes et un outil avec des murs larges qui permet beaucoup de types de créations différents (artistiques, électroniques, jeux...). Chez Magic Makers, nous avons construit le parcours pour makers de CM1-CM2 en suivant cette approche, un cursus qui accueille les débutants en leur amenant les notions élémentaires, qui s'adapte au rythme d'apprentissage de chaque enfant, qui permet de créer des projets complexes à travers l'accumulation de connaissances et la combinaison des notions apprises et qui expose les makers à un large panel de domaines de création.

 

Domaines de création & outils

Création de jeux vidéo sur Scratch et Minecraft

Un des grands domaines de création sur lesquels nous permettons aux jeunes de créer en atelier chez Magic Makers est celui du jeu vidéo ; produit omniprésent dans les pratiques des jeunes et qui en est de ce fait un grand levier de motivation pour l'apprentissage. De fait, on apprend souvent mieux en se trouvant dans une posture ludique, et les univers des jeux vidéo créent alors un monde immersif très appétant. Par ailleurs, passer de l'autre côté de la barrière et pouvoir créer soi même son jeu, ses dynamiques, son univers graphique et ses règles de victoire ou de défaite permet de sortir d'une posture purement passive face aux jeux et de se questionner sur sa propre expérience de joueur et de chercher les moyens (ici en programmant) de répliquer sa propre expérience dans un jeu que l'on aura soi-même créé de toutes pièces.

Chez les CM1-CM2, nous abordons le domaine de la création de jeux vidéo dans deux outils : Scratch et Minecraft Education Edition.

Nous faisons coder des jeux vidéo aux makers sur Scratch qui est l'outil le plus abouti pour créer de très nombreux types de jeux adaptés à leurs goûts, leur rythme d'apprentissage et de création, et leurs ambitions. Les makers pourront ainsi créer tout autant des Labyrinthes, des Pong, des Snake, des jeux types Space Invaders, des Quiz, et les faire ressembler à leurs jeux préférés en y intégrant les éléments graphiques de leurs livres, films, jeux vidéo préférés ou en dessinant soi-même des graphismes et en enregistrant des sons inédits et personnalisés. Scratch permet également de flouter la barrière entre le virtuel et le réel en permettant d'utiliser la webcam pour interagir soi-même avec le déroulé de son jeu.

Nous faisons aussi coder aux makers des mini-jeux dans l'outil Minecraft Education Edition de Microsoft, qui utilise un outil de programmation visuelle par blocs très proche de celui de Scratch, et qui permettra aux makers de retrouver les mêmes notions que celles utilisées pour créer sur Scratch, mais adaptées à l'univers Minecraft qu'ils affectionnent tant. Ils pourront ainsi créer des créatures et se munir d'objets, enchanter d'autres joueurs ou encore construire des bâtiments et même créer des bonus et malus pour les autres joueurs.

Par ces outils là, ils acquièrent les notions fondamentales de la programmation et les mobilisent pour concevoir les univers de jeux qui leur correspondent. Ils iront bien plus loin, en manipulant les notions d'instances (clones), de variables, de fonctions afin de créer des programmes de plus en plus avancés tout au long de l'année.

 

Création d'animations et création graphique sur Scratch, PiskelApp et un outil dédié à la création d'animations

Chez Magic Makers, nous avons à cœur de permettre aux enfants de découvrir un large panel de type de créations du monde numérique dans lequel ils grandissent, notamment celui de la création graphique et de l'animation : apprendre à imaginer et créer ses propres personnages, décors, objets et les animer sur des outils numériques permet aux jeunes de donner vie à leurs histoires, de faire travailler leur imaginaire et de leur apprendre à structurer et décomposer leurs idées en étapes successives et à les articuler. Très utile pour structurer le raisonnement !

En atelier, les CM1-CM2 ils découvriront plusieurs manières de créer des graphismes et des animations, sur plusieurs outils. Ils passeront du dessin vectoriel au pixel art, de l'animation de dessin au stop motion et s'essayeront même à créer une animation en dessin sur un véritable outil d'animation.

Les makers utiliseront notamment Scratch, qui permet d'apprendre à animer grâce au code, image par image, des personnages, des objets et des décors. Ils pourront créer des histoires et des animations avancées de personnages. Ils pourront même découvrir et créer des projets en stop motion, notamment en utilisant la webcam pour générer des images.

Ils créeront des dessins fixes et apprendront à construire une animation en pixel art, qu'ils pourront ensuite utiliser pour ajouter de la complexité à leurs projets Scratch et testeront un outil d'animation pour apprendre à concevoir une animation pas à pas, "frame by frame", comme des pros !

 

Programmation et création d'objets connectés avec Micro:bit sur Scratch et mBlock

Aujourd'hui, la robotique se développe de manière exponentielle et les robots que l'on peut programmer émergent dans de nombreux domaines de la vie. Par ailleurs, nous sommes entourés d'objets que l'on "commande" (que ce soit à la maison ou ailleurs). Chez Magic Makers, nous nous donnons comme responsabilité de permettre aux enfants de saisir pleinement la vie numérique qui s'offre à eux et qui ne s'arrête pas à l'écran, mais qui est souvent à l'intersection entre l'écran et le monde physique, le monde tangible. C'est pour cette raison que chacune de nos tranches d'âge comprend des modules autour de ces objets que l'on peut construire, piloter, programmer.

Chez les CM1-CM2, nous abordons le domaine de l'électronique et des objets programmables avec deux outils de programmation, Scratch et mBlock, qui leur permettront de programmer une carte Micro:bit et d'imaginer et de construire des petits objets robotisés.

Ils créeront ainsi des objets programmables grâce à la carte Micro:bit et à l'extension Micro:bit pour Scratch, qui leur permet de manipuler les composants internes du Micro:bit (capteurs, boutons, écran LED intégré, accéléromètre) et de créer des projets Scratch "augmentés" de cette carte électronique. Ils pourront par exemple utiliser l'accéléromètre comme manette de pilotage d'un jeu Scratch, utiliser les boutons du Micro:bit comme déclencheurs d'actions pour leurs personnage ou encore utiliser l'écran LED comme système d'affichage d'informations du jeu Scratch.

Ils utiliseront aussi la carte Micro:bit sur l'outil mBlock afin de créer des circuits et des petits objets avec des composants électroniques (exemple : LED, servomoteur) et des composants DIY (alu, carton) et pourront utiliser les fonctionnalités de la radio pour faire communiquer plusieurs Micro:bit entre eux.

 

Modélisation 3D sur 3D Slash et Tinkercad et simulation 3D sur Scratch

Il y a encore quelques années la 3D était surtout un gadget et limitée à quelques domaines de niche. Aujourd'hui, les objets, mondes, villes, films en 3D constituent le monde dans lequel les enfants évoluent : visite de musées en 3D, films et jeux en 3D devenus tellement réalistes qu'ils brouillent la limite en réel et virtuel, usinage, constructions d'objets 3D chez soi, création de prothèses 3D pour la médecine, visualisation de la terre et des villes du monde en 3D, etc. Comprendre comment modéliser de la 3D permet donc aux enfants d'acquérir de nouvelles compétences pour créer...

Pendant le parcours pour CM1-CM2 chez Magic Makers, ils découvriront plusieurs manières de modéliser et simuler des objets en 3D.

Ils utiliseront le logiciel 3D Slash pour expérimenter les façons de sculpter ou construire des formes en 3D pixel par pixel, afin de réfléchir à la notion de volume ; et créeront des objets en 3D sur Tinkercad, en agençant, agglomérant, évidant des formes simples pour en faire des formes complexes.

Ils apprendront également à décomposer des objets en 3D d'une autre manière, par tranches superposées de tailles, formes et aspects différents qui, une fois superposés et programmées sur Scratch donnent des objets ayant un effet de volume et de 3D. Ils apprendront aussi à utiliser ces objets "simulant de la 3D" dans des jeux Scratch afin de donner à leurs jeux vidéo un effet 3D.